Travailler ensemble

En créant le centre en 2004, nous voulions ouvrir à un maximum de personnes les portes du bien-être…
Mais le bien-être… est-ce physique? émotionnel? Est-ce le sentiment de réussir sa vie? La sérénité,  le calme mental? La créativité et la joie? Ni l’un ni l’autre, un peu tout à la fois…. Y a-t-il des « clés » qui permettent d’ouvrir ces portes une à une, et de se diriger vers un bonheur croissant?
Nous avons imaginé, rêvé, souhaité, appelé des praticiens complémentaires, dans tous ces domaines, pour mettre à disposition dans un même lieu toutes les versions du bien-être, et en proposer, non la recette, mais la culture patiente, grâce au partage de connaissance, à l’installation de nouveaux rituels, chacun dans son quotidien…(voir « 9 pas vers le bien-être« )

Nous avons aussi réfléchi à un modèle de collaboration favorisant le « bien-être à tous les étages », pour l’autonomie, la responsabilité de chaque praticien(ne) afin d’évoluer sans cesse pour la maîtrise de son art, et la contribution à la création d’un mode de vie plus «zen», pour lui-même et ses clients. Pas seulement un «boulot»…Quel pari : cela contraste avec les conditions d’exercice à la « chaîne » de certains spas ou plus généralement les douleurs de dos que rencontrent de nombreux praticiens de massage après quelques années de pratique intensive.

 

Collaborer

Sur le papier, le mot SYNERGIE, c’est très beau… Mais nous découvrons rapidement qu’il ne suffit pas de travailler à plusieurs, ni de proposer des parcours de soin avec différents intervenants. C’est bien sûr une opportunité pour l’esprit de curiosité, la soif de développement que nous retrouvons chez presque tous les pratubuntuiciens formés au bien-être….quelle chance! Mais il y a aussi, face à la curiosité, la peur de l’inconnu, le mode «routine» qui craint le changement et l’inconnu. Pour exercer l’esprit d’esprit d’équipe il faut quitter le mode «stress» de la compétition, cesser d’attendre que tout vienne d’en haut…

Comment créer la possibilité concrète de travailler ensemble dans l’égalité et l’interactivité? Comment ne sombrer ni dans l’indifférence habituelle (chacun pour soi)  ni dans la peur de la concurrence… La SYNERGIE n’est pas un principe sur lequel il suffit d’être d’accord :  c’est une vrai quête! Pourtant, d’un premier soin « découverte », à l’entretien paisible d’une sérénité corporelle et intérieure, notre collaboration est au cœur de la réussite :

Elle permet aux clients un programme de soins véritablement personnalisé, adapté aux besoins, aux saisons, dans un même cadre et une même éthique, en toute confiance. Ce sentiment de sécurité est nécessaire pour aborder des changements de vie parfois intenses (naissance, mutation professionnelle, amincissement, transitions affectives…).

Et pour vous, praticien(ne)s? Vous pouvez vous former sans cesse pour rendre votre service de plus en plus excellent… Mais sans occasion de mettre en cohérence votre propre recherche du bien-être avec celles de vos collègues, vous risquez de vous sentir bien seul(e)s?
La valeur ajoutée de la synergie, c’est la possibilité de développer une équipe, d’échanger des bons procédés et des soins, de dialoguer tout en restant soi-même dans son rythme et son équilibre, de remplacer le monde brutal de la concurrence par le principe d’Ubuntu.


Ubuntu

La pensée Ubuntu a inspiré Nelson mandela pour sa politique de « vérité et réconciliation », qui a permis de mettre fin à l’Apartheid de manière apaisée. La philosophie africaine Ubuntu est une condamnation radicale de l’égoïsme, du carriérisme, du narcissisme et de toute forme d’individualisme plus ou moins prononcé. Ubuntu proclame que nous sommes ce que nous sommes grâce à ce que les autres sont.

Selon Desmond Tutu, qui a présidé la Commission vérité et réconciliation, « Quelqu’un d’ubuntu est ouvert et disponible pour les autres, dévoué aux autres, ne se sent pas menacé parce que les autres sont capables et bons car il possède sa propre estime de soi — qui vient de la connaissance qu’il a d’appartenir à quelque chose de plus grand. Qulequ’un d’Ubuntu est diminué quand les autres sont diminués, humiliés ou opprimés.» Le terme ubuntu est un concept présent dans toutes les langues bantu et Nelson Mandela en a été imprégné pendant son enfance.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.